Déjà client ? Entrez votre e-mail et mot de passe :Première visite ?Enregistrez-vous
  •  
  •  
Lilifolies, spécialiste de l'airsoft et du pistolet à billes
Rechercher Votre Panier   Continuer les achats

CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE


Envoyer à un ami
Ajouter aux favoris
149,99 EUR
(-26,67%) 109,99 EUR
En Stock
Ajouter au Panier
CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
  • CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE
Magnifique reproduction du casque prussien

VOTRE BOUTIQUE LILIFOLIES VOUS PROPOSE :

CASQUE A POINTE ( PICKELHAUBE ) DE L' ARMEE PRUSSIENNE

Fabricant : MILTEC
Réf : 16689600
Matière : Cuir et Métal 
Couleur : Noir et Doré
Taille : Unique ajustable
Dimensions extérieures :
- largeur : 190 mm / 19 cm
- longueur sans visière ni couvre nuque : 225 mm / 22.5 cm
- longueur avec visière et couvre nuque : 260 mm / 26 cm
- hauteur sans la pointe : 140 mm / 14 cm
- hauteur avec la pointe : 230 mm / 23 cm
Dimensions intérieures :
- largeur : 170 mm / 17 cm
- longueur : 205 mm / 20.5 cm
Poids : 690 g
Particularités : Ce casque est une reproduction fidèle et authentique du casque militaire de l'armée prussienne et allemande au XIXème siècle.
Il est rigide, en cuir épais et résistant avec une visière et un couvre nuque rapportés, de la même couleur. La visière est agrémentée d'un liseré en métal doré et le couvre nuque est renforcé d'une tige en métal dorée qui remonte jusqu'à la pointe. Celle ci servait à protéger le derrière de la tête des éventuelles attaques des adversaires.
Deux cocardes situées de part et d'autre du casque (au niveau des oreilles) symbolise l'une le Reich et l'autre l'Etat d'appartenance du soldat, ici, la Prusse. A ses dernières est fixé la jugulaire en cuir ajustable, à coincer sous le menton ou à fixer juste au dessus de la visière.
Une plaque en métal doré représentant un aigle royal aux ailes déployées orne le devant du casque.
La pointe, également dorée, sur le dessus, permettait de préserver les soldats des coups de sabre de la cavalerie.
L'intérieur du casque est doublé d'un large morceau de cuir ajustable par lacet de serrage à régler en fonction de la grosseur de la tête.

L'avis de Lilifolies : Casque d'apparat reproduit à l'identique du casque de l'infanterie militaire prussienne. Très belle finition, avec son cuir noir et ses éléments en métal dorés : pointe, plaque frontale, liseré sur la visière et renfort à l'arrière de la tête. Très confortable et agréable à porter avec, à l'intérieur, son empiècement en cuir ajustable selon votre tour de tête. Parfait pour des défilés, des parades ou toutes autres reconstitutions militaires. 

Nous aimons sa fidèle reproduction.

ENVOI RAPIDE ET SECURISE LILIFOLIES

Historique du casque prussien : Le casque à pointe (en allemand Pickelhaube) est un modèle de casque militaire utilisé par les armées prussiennes, puis allemandes au XIXème et début du XXème siècles. Sa pointe devait protéger les fantassins des coups de sabre de la cavalerie.
Ce casque a été conçu par le roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse en 1842, et se répand lentement dans les autres principautés allemandes. 
Il était fait de cuir bouilli avec des renforts et une pointe en métal. Recouvert d'un verni noir, il avait des garnitures en métal blanc ou jaune selon les régiments. Le modèle intégralement métallique était destiné aux cuirassiers, et apparaît souvent sur les portraits de personnalités de haut-rang.
Pendant la Première Guerre mondiale, on s'aperçut qu'il n'offrait qu'une faible protection dans les combats de tranchée. Il fut remplacé en 1916 par le Stahlhelm (littéralement « casque d'acier »), porté par les troupes allemandes jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.
Ce casque, du même genre que le Pickelhaube allemand, a été utilisé par le Corps des Marines des États-Unis
Le casque à pointe continua d'être utilisé pour les cérémonies, avant d'être complètement abandonné à la fin de la Première Guerre mondiale, avec la chute de l'Empire allemand.
Ses éléments constitutifs renseignent sur l'arme, le grade, la région d'origine du porteur. Ce sont :
- la pointe : elle peut être cannelée ou non, c'est une boule pour l'artillerie ;
- la plaque frontale est différente pour chaque État (Land) (Bavière (lions), Prusse (aigle), Saxe…) ;
- les cocardes, une de chaque côté au niveau de la fixation de la jugulaire, la droite étant peinte aux couleurs du Reich, la gauche aux couleurs de l'État (Land), sont de formes diverses ; les cocardes indiquent également le grade. Par exemple, pour un sous-officier, par un petit cercle métallique additionnel masquant la couleur blanche de la cocarde du Reich ;
- la jugulaire est en cuir ou en écailles de métal.

Partager